Le COWOR-CŒUR se veut un lieu de Vie… Il a pour essence de rassembler, de collaborer, de développer des synergies (1+1 > 2)… Bref, de vivre la vie.

Le COWOR-CŒUR porte une attention particulière aux relations humaines. Cette charte relationnelle vise à faciliter la vie en collectivité et instaurer un climat propice à l’épanouissement de chacun / chacune.

Le COWOR-CŒUR est attentif que chaque humain utilisant ce lieu puisse trouver sa place, dans le respect et les limites de toutes et tous.

La charte relationnelle liste des principes fondamentaux qui s’appliquent à tout moment et qui entendent donner un cadre sécurisant dans le respect des valeurs défendues par le COWOR-CŒUR .

Pour participer à la communauté COWOR-CŒUR et en devenir membre, cette dernière / ce dernier s’engage (de manière non-exhaustive) à :

Respecter l’autre et ses différences – Prendre soin des locaux et du matériel – Prendre soin de la nature – Exclure toute forme de violence – Respecter le rythme de chacun – Prendre sa responsabilité pour communiquer, dialoguer, écouter, s’exprimer, s’expliquer – Assumer la responsabilité de ses comportements – …

Il appartient à chaque membre du COWOR-CŒUR d’interpeller au besoin ses responsables, les collègues, les étudiants, les formateurs, les visiteurs… dans un esprit constructif et bienveillant. Les responsables du COWOR-CŒUR encouragent vivement cette démarche et considèrent que toutes tensions, difficultés interpersonnelles rencontrées est une opportunité d’apprentissage, de croissance relationnelle, sociétale… une possibilité de grandir sur nos chemins respectifs et communs. Ceux-ci peuvent également prendre des directions différentes et c’est OK.

A tout moment, le COWOR-CŒUR se réserve le droit de suspendre le numéro d’un / d’une membre si celui-ci / celle-ci ne respecte pas son engagement. Il appartient également au COWOR-CŒUR d’accepter ou non un membre, et ce sans justification.

Le COWOR-CŒUR et ses responsables s’engagent à tout mettre en œuvre pour favoriser le respect de ce qui précède, à instaurer des processus avec des conditions justes, adéquates, équilibrées pour favoriser les échanges, les discussions, dans le respect de la sensibilité de chacune / chacun.

Cette première charte (29 mai 2022) se veut simple, évolutive et participative. D’autres versions pourront la compléter volontiers par la suite.